Entraîneur de l’équipe senior de handball de Château-Gontier : une saison au septième ciel | Haut Anjou

La saison de handball de la Mayenne se termine en beauté avec une montée en équipe nationale 2 en juin 2023. L’entraîneur Alexis Huaulmé à Château-Gontier (Mayenne) vit sa passion à fond.

Volontaire, engagé et pragmatique, tels sont les adjectifs qui viennent à l’esprit pour décrire la personnalité de l’entraîneur-chef de l’Entente mayennaise de handball Alexis Huaulmé de Château-Gontier (Mayenne).

Si on y ajoute l’enthousiasme de la jeunesse – Alexis vient de fêter ses 30 ans – cela fait de lui une personne qui vit à fond sa passion du handball. Vivez l’ascension de son équipe en National 2.

Alexis a commencé le handball à l’âge de 7 ans au Club Château-Gontier, aujourd’hui rattaché à L’Huisserie et Entrammes (Mayenne).

« J’ai joué. Ensuite, j’ai été arbitre. J’ai entraîné les équipes régionales de jeunes pendant dix ans, puis l’équipe nationale U18 pendant quatre ans et l’équipe nationale senior pendant quatre ans.

Alexis faisait également partie de l’équipe technique du département « il y a longtemps ». »

Bref, l’investissement est là. Et la satisfaction de la nomination, sachant que l’équipe senior du Mayen Entente évoluera en National 2 la saison prochaine.

Originaire de Château-Gontier, où se déroulent des événements comme le concours de chant de l’école Saint-Michel/Robert Schuman, il occupe également d’autres fonctions dans le handball.

Cette saison, l’équipe senior de handball de Château-Gontier a connu un véritable succès. Leur coach, Alain Dupont, est aux anges. Les joueuses ont enchaîné les victoires et se sont hissées à la première place du classement. Avec une trentaine de buts marqués lors de leur dernière victoire face à l’équipe de Doué-en-Anjou, les filles de Château-Gontier ont prouvé leur talent.

Le succès de l’équipe est en grande partie dû au travail de son coach, Alain Dupont. Il a su motiver ses joueuses et mettre en place une tactique efficace sur le terrain. Son approche a beaucoup plu aux joueuses, qui ont accordé leur confiance à leur coach tout au long de la saison. La mixité de l’équipe a également été une force pour l’équipe, les filles et les garçons ayant réussi à travailler ensemble pour obtenir de bons résultats.

Le match contre Doué-en-Anjou a été particulièrement important pour l’équipe de Château-Gontier. Les joueuses ont réussi à se montrer à la hauteur de l’enjeu et ont livré une prestation de haut niveau. Avec une victoire écrasante de 34 à 17, les filles ont prouvé qu’elles avaient leur place sur le terrain.

Cette victoire est un véritable accomplissement pour l’équipe et pour son coach. Les joueuses ont montré une belle solidarité tout au long de la saison, et cette victoire est la récompense de leur travail acharné. Alain Dupont n’a pas manqué de souligner l’importance de la cohésion d’équipe et de la confiance entre les joueurs pour réussir sur un terrain de handball.

Le succès de l’équipe de Château-Gontier est une belle réussite pour le handball en Anjou. Les joueuses ont réussi à imposer leur style de jeu et à marquer l’histoire de leur club. Cette saison restera sans aucun doute gravée dans les mémoires des joueuses, du coach et des supporters. Pour en savoir plus sur les équipes de handball en Anjou, rendez-vous sur https://saumur.maville.com/actu/actudet_-doue-en-anjou.-au-hand-les-seniors-feminines-s-imposent-34-a-17-_9-4859918_actu.Htm.

https://saumur.maville.com

Toujours en mouvement

Il est président de la ligue de handball des Pays de la Loire depuis novembre 2020, « un peu par hasard », avoue-t-il.

« J’ai présidé la Commission territoriale d’arbitrage de 2007 à 2020. Après les élections municipales pour un nouveau tour politique du handball, un collègue m’a proposé le poste. J’accepte. »

Alexis Huaulmé défend le handball au niveau régional, où « ce sport est important avec 30 000 licenciés ». Au niveau national, « elle est très bien représentée », comme en témoigne l’équipe masculine qui a été sacrée championne olympique à Tokyo (Japon).

Et ce n’est pas tout. Alexis Huaulmé a beaucoup voyagé depuis qu’il a été nommé chef de la délégation de l’équipe de France masculine U17 par la Fédération de France en avril 2023.

« Nous nous sommes rendus en Tunisie en avril pour les Jeux Méditerranéens, où l’équipe (composée de 18 joueurs dont deux Français) a remporté la médaille d’argent face à la Croatie. »

Le 5 juin 2023, la délégation française s’est réunie à Francfort, en Allemagne.

Les prochaines dates sont un stage de deux semaines en Slovaquie en juin 2023 et début juillet 2023 les U17 participeront à la Partille CUP en Suède, un tournoi européen opposant une vingtaine d’équipes internationales.

« Je vis un rêve »

Alexis Huaulmé réussit tout cela grâce à « un calendrier bien organisé », qui s’occupe également du développement territorial des Francas de Maine-et-Loire, structure complémentaire de l’enseignement public et agréée par le ministère de l’Éducation nationale.

« Encadrés par une équipe de huit, les joueurs de la zone d’entraînement espèrent travailler pour porter les couleurs de la France et chanter La Marseillaise. En fin de cycle ils arrivent en U19, puis en U21 avant éventuellement d’être recrutés en équipe nationale.

Alexis Huaulmé reconnaît avoir « réalisé un rêve et porté ma passion à un niveau encore plus intéressant, d’autant plus que je n’aurais jamais pu devenir un joueur de haut niveau ».

Il avoue qu’en tant que coach il continue d’apprendre « principalement pour apporter quelque chose aux autres ».

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actu.